Hello les internautes

Bienvenue sur mes pages internet. Je copie ici des extraits qui comptent dans ma boîte à outils d'analyse technique et chartiste. Je me suis formé avec qq livres de trading et les webinaires du courtier.

Mes premières opérations portent sur les CFD.

Je recopie ici un morceau d'un article pour se former sur les CFD

 

La facilité d'utilisation de l'effet de levier est l'une des principales caractéristiques.

.....

Avec un CFD, vous n'êtes confrontés pratiquement à aucune de ces difficultés. Vous achetez votre CFD pétrole sur votre compte français sans aucun souci.

.....

Sur les CFD actions, vous êtes à nouveau avec un mode simplifié d'utilisation sans gestion compliquée de la couverture (vous pouvez même acheter DANONE en effet de levier de 20 si vous le désirez), sans courtage à payer.

 

 

Les outils pour faire parler le marché et trader sur les CFD

 

L'analyse graphique : les canaux - la base de la base

Tout comme les supports et les résistances, la qualité d’un canal dépend :
-du nombre de fois où chaque ligne a été touchée ;
-de son âge ;
-des volumes qui l’accompagnent.
La stratégie est simple : que la tendance soit haussière, baissière ou plate, il faut acheter en bas du canal et vendre quand les cours testent le haut du canal.



Graphique n°16 : Verizon, 2005 à 2008, hebdomadaire. Achat (A) et vente (V) se succèdent au sein du canal haussier.

Les ruptures de tendance

Pour considérer que le marché des options binaires opère un réel changement de tendance, il est préférable d’attendre une confirmation en clôture. Nous pouvons même nous donner des règles pour nous aider dans ce domaine. Par exemple : « le niveau atteint après la rupture doit se situer à x% de la ligne de canal cassée ».

En général, nous constatons que lorsqu’un canal s’apprête à être cassé, le marché a, auparavant, échoué à franchir sa droite de tendance intermédiaire. Le suivi de tendance est une méthode très prisée dans le monde des options binaires.

La rupture de canal se fait généralement dans des volumes importants ou tout du moins supérieurs à la moyenne. Elle peut être caractérisée par des cours qui progressent régulièrement (pour une tendance baissière) et qui ne sont pas freinés par leur résistance descendante.



Graphique n°17 : UBISOFT Ent, 2008 à 2009, jour. La sortie du canal baissier a accélérée la chute du titre dans des volumes croissant. A noter, dans cet exemple, le pull-back sur polarité a très bien fonctionné.

Si, au contraire, un gap (c’est-à-dire une absence de cotation d’un certain intervalle de prix) apparaît lors de la rupture, le retournement sera beaucoup plus fort et violent.



Graphique n°18 : FIAT, Octobre à Juillet 2009, jour. L’ouverture de la position acheteuse se fait au niveau de la violente sortie du canal avec un gap de rupture haussier accompagnée de forts volumes.

Pour résumer, un retournement de tendance est d’autant plus significatif, en terme de variations, de durée, de brutalité, que :
-la rupture du canal s’est matérialisée en gap ;
-la rupture s’est faite dans des volumes importants ;
-les lignes du canal cassé ont été testées plusieurs fois ;
-le canal est visible depuis longtemps.

Cible de sortie

La fin d’un canal peut être pressentie par l’incapacité du marché à atteindre sa ligne de retour ou même sa droite intermédiaire. Cette situation est souvent suivie du franchissement de la ligne de tendance. L’objectif de sortie est trouvé en reportant verticalement la largeur du canal au point de rupture, comme l’illustre le schéma ci-après.

Il est à noter que des forces de rappel permettent au marché de revenir tester le canal qui vient d’être cassé. C’est ce que nous appelons l’ « effet de retour », ou "pull-back effect". Cela donne une chance aux investisseurs surpris par ce mouvement (ou tout simplement prudents) de se repositionner dans de bonnes conditions.



Graphique n°19 : Dexia, 2005-2006, jour. Le titre sort du canal fin 2005 après y avoir évolué 8 mois et progresse rapidement de la hauteur du canal (A-B).




Graphique n°20 : Crédit Agricole, 2008, jour. Le titre sort d’un petit canal en Novembre 2008 et atteint rapidement la cible théorique (hauteur A-B).




Graphique n° 21 : BNP Paribas, format hebdomadaire, 2008/2009. Attention, avec cette stratégie des canaux, il arrive souvent qu’il y ait des fausses sorties, suivies par une réintégration des cours dans le canal. D’où l’intérêt de filtrer par un écart minimum de baisse ou de hausse au moment de la rupture. Mais parfois, cette précaution ne suffit pas !


www.istanbulheritagecommittee.com